Trois alternatives au lissage à chaud pour les cheveux crépus

  • par

Ma petite histoire capillaire

J’ai passé de nombreuses années à essayer de modifier la texture de mes cheveux. J’ai d’abord fait un curl, puis je suis passée au défrisage lorsque je suis entrée en fac de droit. Suite à ça j’ai eu quelques trous, beaucoup de casse, et malgré tous les soins que je portais à mes cheveux, ceux-ci ressemblaient plus à des filaments. Lorsqu’en 2013 le défrisage m’a pour la énième fois brûlé le cuir chevelu, j’ai pris peur: et si cette fois-ci, mes cheveux ne repoussaient plus? J’ai donc pris une grande décision: j’arrête le défrisage. Je pensais ne pas assumer une coupe courte, du coup j’ai opté pour une coiffure de transition. Mais quelques semaines plus tard, après avoir défait mes rajouts, toutes les pointes défrisées sont tombées. J’ai donc fait mon big chop malgré moi!

J’ai du me réapproprier mon image, et une texture que je ne connaissais pas, alors que pendant longtemps j’était farouchement opposée à porter ma chevelure au naturel. Je trouvais que mes cheveux faisaient sales, peu professionnels, et impossibles à coiffer. J’ai finalement découvert qu’avec un peu de soin, les cheveux crépus peuvent être beaux! J’appréciais leur volume, l’infinie possibilité de coiffure, leur texture… J’ai suivi de nombreux tutos sur Youtube de nappies plus expérimentées, mais j’ai souvent été déçue, parce que je ne parvenais pas au même résultat qu’elles. J’ai dépensé une fortune en produits et accessoires de coiffage (et c’est pas donné pour les cheveux afros), rien ne fonctionnait et ma texture ne changeait pas. Moi qui rêvais de belles boucles crépues, j’étais servie!

Comme je n’arrivais pas à avoir de belles boucles définies, j’ai commencé à avoir de plus en plus recours au lissage. D’abord par blow-out, qui est la méthode la moins agressive, puis par un lissage soit au fer à lisser, ou au peigne chauffant (une horreur). Ou sinon, je faisais deux tresses plaquées, que je gardais plusieurs jours (j’étais enceinte et la fatigue m’empêchait de m’occuper correctement de mes cheveux).

Ayant perdu une partie de mes cheveux de devant après ma deuxième grossesse et avoir les avoir laissés en friche, j’ai du me résigner à un nouveau big chop. J’ai fait ça à l’arrache, avec mes ciseaux de couture (ne jamais faire ça!), un jour de bad hair day. Je me coiffais avec de l’eau et de l’huile tous les matins, et le résultat était plutôt pas mal.

Puis le confinement est arrivé, et avec lui une troisième grossesse, et son lot de désagréments physiques. J’ai totalement abandonné l’idée de m’occuper de mes cheveux. Un jour je me suis prise en photo, pour évaluer l’ampleur des dégâts, et là surprise: j’ai trouvé mes boucles très jolies! De là, j’ai compris plusieurs choses:

  • Je n’ai pas la même texture de cheveux que les Youtubeuses, donc je ne pouvais pas espérer le même résultat, mes cheveux ayant des besoins différents
  • L’excès de manipulation nuit à la bonne définition des cheveux crépus
  • Les cheveux crépus sont magnifiques lorsqu’ils sont au naturel; au contraire, la chaleur les abîme de manière excessive.

J’ai donc réfléchi et testé trois alternatives au lissage par la chaleur, qui permet d’avoir des cheveux démêlés, définis, et faciles à coiffer.

Les tresses couchées

Avant de dormir, j’ai pour habitude de me faire quelques tresses couchées. J’ai en fait découvert cela par hasard, alors qu’un soir, j’avais la flemme de m’occuper de mes cheveux, trop fatiguée par ma journée de travail. J’ai fait quelques tresses grossières sur ma tête, et le lendemain, à ma grande surprise, mes cheveux étaient souples et détendus.

Si vous souhaitez avoir les cheveux assouplis, vous pouvez aussi opter pour cette technique, simple et rapide à réaliser. Veillez à ne pas trop serrer devant et à alterner de temps en temps avec d’autres techniques, afin d’éviter l’alopécie de traction, le grand fléau des femmes noires. En fonction du sens dans lesquelles les tresses sont faites, l’effet sera différent. Si vous tressez vos cheveux vers l’intérieur, donc en alternant chaque brin l’un par-dessus l’autre, vos cheveux seront détendus: au contraire, si vous tressez vers l’extérieur, donc en alternant chaque brin l’un en-dessous de l’autre, vous aurez de belles boucles, comme lors d’un braid out. En fonction de vos envies, faites-vous plaisir!

Le tressage au fil

Toutes les petites filles africaines connaissent cette technique. Qui n’a pas déjà été l’école avec des tresses au fil sur la tête? J’ai redécouvert ce procédé lorsque je suis devenue nappy, et je l’utilisais lorsque je voulais me faire un afro puff, ou pour faire un chignon un peu élaboré, pour me rendre à un mariage, par exemple. Cependant, je ne l’utilise plus autant qu’avant, car pour mon type de cheveux, elle nécessite que je garde les tresses au moins 24 heures sur ma tête. Je ne peux donc pas l’employer en semaine, d’autant que les tresses au fil sont plutôt longues à faire (un travail bâclé rendront les tresses moins efficaces et les cheveux seront incoiffables). En plus, je trouve qu’avec les tresses au fil, mes cheveux perdent de leur volume. Je ne conseille donc pas cette technique si vous souhaitez porter l’afro et que vous avez les cheveux fins.

Les tresses libres

J’utilise cette technique après m’être lavée les cheveux. Après m’être essuyé les cheveux, j’attends qu’ils soient légèrement humides. Ensuite j’applique ma chantilly au karité et huile de brocolis (la recette est ici), ou du gel d’aloe vera, quand j’en ai, et je fais quelques tresses de taille moyenne. Après une nuit de sommeil, je défais mes tresses et je retrouve mes cheveux assouplis, prêts à être coiffés.

Pour que cette technique soit efficace, il faut vraiment que les tresses soient de taille moyenne, ni trop grosses, ni trop fines. Si elles sont trop grosses elles seront inefficaces, et si elles sont trop fines, les cheveux frisotteront.

J’espère que ces techniques vont vous convaincre d’accepter vos cheveux naturels sans chercher à modifier leur texture; certes les cheveux ne seront pas aussi lisses qu’avec un fer à lisser, mais ils seront en pleine santé et vous offriront une infinité de possibilités.

N’hésitez pas à me dire en commentaires si vous êtes désormais convaincue de jeter votre fer à lisser et d’adopter l’une de ces techniques. Si vous connaissez d’autres techniques, partagez-les également, je suis preneuse. J’ai hâte de vous lire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *